Petite histoire du club


L’ère des bâtisseurs
L’histoire du CRESSMA, c’est d’abord l’aventure de passionnés de plongée qui en 1961 décidèrent de créer le premier club de plongée en Martinique sous le nom de Groupe Martiniquais d’Etude et de Sports Sous-Marins des Antilles (GMESSMA - 10 juin 1961). Celui-ci deviendra le Club Régional d’Etudes et de Sports Sous-Marins des Antilles le 12 décembre 1966.
Les premiers membres avaient pour habitude de se réunir à leur domicile, autour d’un (parfois deux) ti-punch. Par la suite, cependant, compte tenu du nombre rapidement croissant d’adhérents, un local plus vaste s’avérait nécessaire.
Ainsi, en 1966, c’est le CFPA de Dillon qui fut leur lieu de rencontre. Ceci jusqu’en 1973, date à laquelle le CRESSMA dut déménager vers le siège de l’ASPTT, pour une courte durée cette fois. L’année suivante en effet, c’est la SOMAL, située à la Pointe de la Vierge qui fut leur hôte.
 
Le temps de l’Anse Madame
Au début des années 80, après un passage chez la SOMATRAS de Guy Brasset, le CRESSMA rejoignit un nouveau local, sans doute celui qui allait véritablement contribuer à sa popularité. Situé en bord de mer, à l’Anse Madame (Schoelcher), il apparaissait comme un lieu idéal pour accéder au bateau et profiter des instants d’apaisement qui succèdent aux plongées. Ce site fut le siège du club pendant 16 années. Cette longue période permit aux membres de développer un véritable partenariat avec la communauté par l’organisation de nettoyage sous-marin de la plage, de baptêmes de plongées pour les scolaires et, dans les dernières années, de sessions de formations pour les étudiants de l’Université de Schoelcher.
 
La période Ekinox
Malheureusement, rendu vétuste par l’action du temps et de l’air marin, le local occupé fit l’objet d’un arrêté d’immeuble en péril, pris par la Commune de Schoelcher. Il allait être détruit. Le coeur gros mais l’âme vaillante, les membres du club durent rapidement quitter les lieux, sans proposition de relogement. Mais c’était compter sans la solidarité entre associations et entre plongeurs. La Section Plongée de la Gendarmerie de Redoute accepta d’héberger notre club. Avec cependant un inconvénient : l’éloignement par rapport à la mer et surtout par rapport au bateau, l’Ekinox, toujours mouillé à l’Anse Madame.
L’année 1999 marque un tournant dans la vie du CRESSMA. L’Equinoxe est volé. Plonger devient alors plus difficile malgré, la possibilité de partir des côtes du Nord Caraïbe ou de monter à bord du bateau du C.S.M. de la Pointe des Nègres.
 
La vie avec l’Escapade
Face à ce constat, les membres votent unanimement pour l’acquisition d’un nouveau bateau en décembre 1999. Un bateau suffisamment vaste pour nous héberger et tous nous emmener sur nos sites préférés. C’est l’Escapade. Le club enménage alors à la marina de Port-Cohé près de l’aéroport du Lamentin.
Le bateau se prête à des sorties familles sur la journée dans un climat très convivial. Mais en novembre 2005, nouveau coup de théatre, l’Escapade coule, malgré l’intervention de la SNSM, à cause d’un mouillage défectueux. Heureusement sans autres problèmes que matériels.
 
Le Cressma nouveau est arrivé !
L’assemblée générale qui s’en suit (décembre 2005) aboutit au vote d’un nouveau bateau davantage fonctionnel, orienté plongées, plus fiable et plus rapide. Nous recevons donc livraison, après quelques mois de plongées du bord, de notre nouveau bateau : un semi-rigide de 8,5m équipé d’un moteur de 250cv !
Il permet jusqu’à 2 plongées de 20 personnes par jour. Le club en a profité pour aménager son lieu de vie avec la conception de notre "club house toujours à Port-Cohé, grâce à la mobilisation de toutes les bonnes volontés.
Il est intéressant de savoir aussi que le Cressma abrite une Commision Biologie et Environnement Subaquatiques. Cette commission existe déjà depuis quelques années, et vise à faire découvrir et mieux connaître l’environnement sous-marin aux plongeurs. Dans ce cadre, des plongées spécifiques et exposés participatifs sont organisés mensuellement : consultez notre rubrique .

Étiquettes